Festival Reflets


Séance spéciale à l'occasion de la sortie nationale

Nous serions heureux de vous retrouver nombreux pour cette première programmation de l'année 2011.

Nous vous proposons de découvrir un film sélectionné en 2010 au Festival de Venise, pour son ouverture, ainsi qu'au Festival de Toronto. Il a été nominé à 12 reprises lors de la 16ème édition des Critics' Choice Movie Awards, ce qui reste un record historique à ce jour. Il a également remporté le Golden Globe de la « Meilleure actrice » dans un film dramatique. Nominé aux Oscars 2011 (dont la 83e édition aura lieu à Los Angeles le 27 février prochain), dans trois catégories : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, il sera sans nul doute un grand succès en salle.

Black Swan

BLACK SWAN

  • Un film de
  • Darren Aronofsky
  • Etats-Unis - 2010 - 35mm
  • 110 minutes
  • Distribution : Twentieth Century Fox
  • Avec : Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis, Barbara Hershey et Winona Ryder.

Synopsis : Nina est ballerine au sein du très prestigieux New York City Ballet. Sa vie, comme celle de toutes ses consœurs, est entièrement vouée à la danse. Lorsque Thomas Leroy, le directeur artistique de la troupe, décide de remplacer la danseuse étoile Beth Mcintyre pour leur nouveau spectacle, « Le Lac des Cygnes », son choix s’oriente vers Nina. Mais une nouvelle arrivante, Lily, l’impressionne également beaucoup. « Le Lac des Cygnes » exige une danseuse capable de jouer le Cygne blanc dans toute son innocence et sa grâce, et le Cygne noir, qui symbolise la ruse et la sensualité. Nina est parfaite pour danser le Cygne blanc, Lily pour le Cygne noir. Alors que la rivalité de Nina et Lily se mue peu à peu en une amitié troublante, Nina découvre, de plus en plus fascinée, son côté sombre. Mais s’y abandonner pourrait bien la détruire.

Black Swan ou l’histoire de la beauté face à une métamorphose emplie de noirceur.

Le réalisateur : Avec Black Swan, Darren Aronofsky, artiste atypique et réalisateur audacieux, signe son premier thriller psychologique. Fascinant de maîtrise et riche de l’imagination sensorielle qui a fait sa marque, il nous entraîne dans un tourbillon d’illusions, de schizophrénie et de paranoïa. Après « The Wrestler », « The Fountain », « Requiem for a dream » et « Pi », il orchestre un conte sensuel et oppressant sur une ballerine aux prises avec ses peurs et ses pulsions les plus sombres, un monde obscur dans lequel elle bascule peu à peu.

Bien loin des thrillers habituels, le portrait intime d’une femme découvrant les mystères de sa psyché se déroule dans le plus inattendu des décors, le monde merveilleux et très exigeant du ballet professionnel. Pour Darren Aronofsky, il s’agissait du cadre parfait pour raconter avec des images frappantes une histoire sur l’obsession de la perfection.

La distribution: Natalie Portman, choisie par le réalisateur pour tenir le rôle titre est entourée d’acteurs chevronnés (Vincent Cassel, Barbara Hershey et Winona Ryder, et d’une jeune actrice, l’une des valeurs montantes d’Hollywood : Mila Kunis) dont les interprétations renforcent le mélange hypnotique de beauté, de mystère et d’angoisse du film.