ELCS


ELCS se félicite de l’élection de Jean-Luc Romero à la présidence du Crips Île-de-France. Un élu séropositif à la tête du CRIPS : un symbole fort voulu par Jean-Paul Huchon.

Le bureau d’ELCS, réuni à Paris, se félicite de l’élection à l’unanimité, ce vendredi, de Jean-Luc Romero à la présidence du Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida (Crips Île-de-France), succédant à Anne Hidalgo.




Le Crips Île-de-France joue un rôle important dans la lutte contre le sida, les addictions et les questions de prévention santé en Ile-de-France. Doté d’un budget de 5 millions d’euros en 2010, le CRIPS emploie plus de 50 salariés.




Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Ile-de-France, est particulièrement engagé dans la lutte contre le sida notamment au sein l’association ELCS qu’il a fondée en 1995 et qui réunit 14.000 élus, au Conseil national du sida (CNS) dont il est membre depuis 2005, et au conseil d’administration de Sida Info Service.




C’est Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France, qui a souhaité présenter la candidature de Jean-Luc Romero. Pour la 1ère fois depuis sa création, le Crips sera présidé par une personne vivant avec le sida, ce qui est un symbole fort pour ce centre qui forme plus de 160.000 lycéens et apprentis franciliens tous les ans et gère la représentation de la France aux Conférences biannuelles sur le sida (la prochaine conférence étant organisée à Vienne en juillet 2010).




Jean-Luc Romero aura notamment à ses côtés dans le nouveau bureau du Crips, aux postes de vice-président, Daniel Canepas, le préfet d’Île-de-France, et le maire de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït.