Par un malencontreux hasard du calendrier, c'est deux mois avant la célébration
du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant le
20 novembre 2009 que le gouvernement décide de supprimer l'institution du
Défenseur des Enfants, créée en 2000.

Le MAG-Jeunes LGBT salue l'engagement de la Défenseure des Enfants sur des
sujets délicats tels que la sur-suicidalité des jeunes homosexuels (rapport de
2007 « Adolescents en souffrance, plaidoyer pour une véritable prise en charge
») et l'homophobie chez les jeunes (thème d'un atelier du forum du 13 Mars 2009
« Parole aux jeunes sur les Discriminations » organisé dans le cadre de
l'initiative "Paroles aux Jeunes", grande consultation nationale destinée à
recueillir la parole des jeunes sur tous les sujets ).

Le MAG-Jeunes LGBT redoute que la suppression de l'institution du Défenseur des
Enfants et son remplacement par un Défenseur des droits ait pour effet un
affaiblissement de la protection et de la prise en compte des enfants.
Il est difficile de comprendre quel but poursuit le gouvernement en décidant la
suppression à mi-mandat d'un institution qui a su faire ses preuves en l'espace
de quelques années. Quel message souhaite envoyer le gouvernement à sa jeunesse
en niant ainsi la spécificité et l'importance des questions relatives à la
jeunesse et la protection des droits des enfants ?

C'est pourquoi le MAG-Jeunes LGBT apporte son soutien à la Défenseure des
Enfants et demande au gouvernement de retirer les projets de loi prévoyant sa
suppression.