En appel, comme en 1ère instance,

Jean-Luc Romero gagne le procès que lui a intenté Christian Vanneste

La justice n’a pas été dupe de la rhétorique de celui qui se présente comme le défenseur de la liberté d’expression mais qui conteste à tous ceux qui pensent différemment le droit de s’exprimer.

Alors que Christian Vanneste avait déjà perdu le procès qu’il avait intenté en 1ère instance à Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Île-de-France, militant des droits de l’homme, pour la parution sur son blog (www.romero-blog.fr) d’un commentaire qu’il jugeait diffamatoire et rédigé par un mineur, la cour d’appel de Paris vient aujourd’hui de relaxer Jean-Luc Romero.

Il faut se rappeler le calendrier particulier de la plainte déposée par le député du Nord, puisque Jean-Luc Romero était l’un des témoins à charge dans le procès intenté par différentes associations de lutte contre l’homophobie contre Christian Vanneste qui parlait d’infériorité du comportement homosexuel.

Il est heureux de constater que la justice n’a pas été dupe de la rhétorique de celui qui se présente comme le défenseur de la liberté d’expression mais qui conteste à tous ceux qui pensent différemment le droit de s’exprimer.